Lucien COUPET

La Biographie  

Les Dossiers  

Le Livre d'Or  

 
Présentation de Lucien COUPET inspirée du bulletin n° 2 daté d'avril 1969 des Ailes Brisées.

LUCIEN COUPET

Pilote d'Essais, pionnier de l'aviation.

Né à Issoudin (Indre), le 4 octobre 1888, Lucien COUPET se passionna très jeune pour l'art de la serrurerie et subit avec succès toutes les épreuves de compagnon du Tour de France. Il effectua ensuite son service militaire au 2ème régiment d'artillerie coloniale, du 1er octobre 1909 au 5 septembre 1911.

Dans l'industrie, il fit ses premières armes aux automobiles de Dion-Bouton. Puis il s'enthousiasma pour l'aviation, tandis qu'elle faisait ses premiers pas.

Breveté pilote-aviateur le 26 juin 1914, la guerre le mobilisa à l'escadrille F-25 le 4 août 1914. Mécanicien tout d'abord, il reçut le brevet de pilote militaire le 29 janvier 1915 et le grade de caporal.

La F-25 étant escadrille d'armée, ses missions étaient la reconnaissance, le réglage d'artillerie, la photographie aérienne, la liaison d'infanterie et le bombardement.

Lucien COUPET et son frère Léon, accomplirent ensemble cent soixante missions de guerre, dont cent quarante-cinq de nuit, livrant onze combats aériens. En janvier 1916, Lucien COUPET était nommé sous-lieutenant.

Le 7 juillet 1917, un incident de moteur les obligèrent à se poser dans la campagne. L'avion capota. Ils furent faits prisonniers. Léon, blessé, fut hospitalisé, Lucien COUPET fut interné au camp de Butow, en Poméranie. Une tentative d'évasion échoua.

La guerre achevée, Lucien COUPET entra le 8 avril 1919 à la Maison Farman, où lui furent confiées la réception des appareils et la direction d'une école de pilotage.

En 1919, il tenta, avec Bossoutrot, le raid Paris-Dakar, sur un Goliath Farman. La perte d'une hélice et un atterrissage sur la plage en pente provoquèrent le naufrage de l'avion.

De 1919 à 1923, COUPET créa , avec du matériel Farman, la Compagnie cubaine de transport aérien. A son retour de Cuba, Farman le désigna pilote d'essais.

Le 1er juin 1921, il obtint son brevet de transport public et vola sur les lignes Paris-Bruxelles-Amsterdam et Paris-Londres.

De 1922 à 1937, Lucien Coupet remporta différents concours et records de durée (37h 59m 10s en 1924), d'altitude (6649 m avec 5000 kgs de charge, en 1934), de vitesse (262 km/h avec 10000 kgs de charge),...

Il termina sa carrière de pilote avec 6500 h de vol. Il avait effectué le premier vol et la mise au point de 25 avions et hydravions prototypes. De 1949 à fin 1954, il fut commandant de l'aérodrome d'essais de Melun-Villaroche et pris sa retraite en 1955.

Chevalier de la légion d'honneur à titre militaire en 1917, il fut promu officier en 1927, commandeur en 1935 et grand officier en 1963, ainsi que titulaire de la croix de guerre.

Lucien COUPET disparut le 16 janvier 1969.